Français English Espanol Portugues
Ouvrir un compte
 Mon panier est bien vide !
      
     
 Idée Collection » Emblèmes, Blasons Héraldique » Blason avec épée de Charles cœur de lion & El Cid Campeador
Expédition & retour
Conditions générales de vente
Qui sommes nous ?
Contactez nous

 
  


Masque predetor ceremonial
Masque predetor ceremonial
reproduction masque predator ceremonial crochet de fixation Sangle réglable En...

 35.95€

Expédition Colissimo
Expédition Colissimo




Accueil Idée Kdo Idée Collection
Accessoires de décoration Accessoires de décoration Egypte Accessoires de décoration Marine Artisanats asiatiques Emblèmes, Blasons Héraldique Katanas Réplique Armes et objets Fantastique/Fantaisie Réplique Armes et objets historiques Objets, Poupées, Statuettes et Figurines Coffret collection couteaux
<< Emblèmes, Blasons Héraldique

Blason avec épée de Charles cœur de lion & El Cid Campeador (41.00€ )

Ce blason, avec son support en bois, met en scène, en son centre :

Un plastron de métal croisé,
Et de part et d’autre deux épées.

L’épée de gauche est celle de Richard cœur de lion. Elle est gravée, sur sa partie supérieure du pommeau, d’un crucifie. Sur les deux extrémités du quillon est représenté deux lions. En dessous de la garde se trouve un blason représentant l’armorie de richard cœur de lion (trois lion).

L’épée de droite est la Tizona du chevalier Espagnol Castillan Rodrigo Diaz de Vivar, connu sous le nom "El Cid Campeador".

Sur demande

  
Frais d'expédition disponible pour ce produit :
Colissimo 48/72h (5.50 €)
.
Poids : 2.80kg / 29,5 x 23,5 cm..
Référence : ATPNPC2EP
 
Faire connaître Vous désirez poser une question sur ce produit ?
 

La légende d’Excalibur - Blason Fantaisie
Réf : ATPNP2LG
Armoirie de l’ordre des templiers - Blason héraldique
Réf : ATPNP2DEC

RICHARD COEUR DE LION

Richard Ier, dit Richard Cœur de Lion,
est roi d'Angleterre de 1189 à 1199, duc de Normandie, duc d’Aquitaine, comte du Maine, comte d’Anjou. Il est né le 8 septembre 1157 au palais de Beaumont à Oxford (Angleterre). Il est le fils de Henri II d'Angleterre, ou Plantagenêt, et d'Aliénor d'Aquitaine, il est d’ailleurs élevé à sa cour. Il meurt le 6 avril 1199 lors du siège de Châlus (France).

Il devient comte de Poitiers et duc d’Aquitaine à onze ans et à la mort de son frère aîné, il devient héritier de la couronne d’Angleterre, de l’Anjou, la Normandie, le Maine (Ascendance). Avant d’être roi d’Angleterre, Richard est donc prince du continent, désireux d’entrer dans la légende par de hauts faits d’armes.

Pendant son règne, il ne passe, en Angleterre que quelques mois, notamment parce qu’il part en croisade. Il défend aussi ses territoires français contre le roi de France, Philippe Auguste, auquel il s’est pourtant auparavant allié contre son propre père.

Les Anglais l'appellent : Richard Ier, les Français: Richard Cœur de Lion, ou Oc et Non (pour sa capacité à changer rapidement d’humeur (oc signifiant oui) et les Sarrasins : Melek-Ric. En son temps il est considéré comme un héros, et est souvent décrit comme tel dans la littérature.

L'ÉPÉE DU CID : TIZONA

Rodrigo Diaz de Vivar dit El Cid Campeador
est un chevalier espagnol, le « seigneur qui gagne les batailles », est le surnom sous lequel il est immortalisé. Il participe avec le roi Alfonso VI à la conquête de Tolède, « Reconquista », et parvint à devenir roi de Valence de 1094 à 1099. Il conquit également le royaume de Valence aux arabes.

Tizona est la légendaire épée du Cid, l'arme qui lui sauve la vie et lui permet de gagner de nombreuses batailles. De 93 mètres de longueur, depuis la poignée jusqu'à la pointe, elle pèse plus d'un kilo, pour une lame de 4,3 centimètres de large. Selon des études, il se peut qu'elle fût fabriquée vers la première moitié du XIe siècle. Elle symbolise l'honneur militaire du héros. Colada était son autre épée, qu'il gardait également comme un trésor.

Il né en 1043, et est fils du seigneur de Vivar (près de Burgos). A 20 ans, il prend part à la bataille de Graus où Ferdinand Ier, son souverain, vainc Ramire Ier, roi d’Aragon. Le Roi de Castille Sanche II lui confie le commandement de ses troupes, qui écrasent celles d’Alphonse VI, 22 ans, son frère cadet, roi de León.

Alphonse, qui perd sa couronne, est exilé à Tolède auprès du roi musulman. Sanche règne en Castille et en León, sauf à Zamora où domine leur sœur Urraca. Sanche, avec Rodrigo Diaz de Bivar, assiège Zamora. Sanche est assassiné (1072).

Alphonse revient et prend les deux couronnes. Rodrigo exige de lui le serment de Sainte-Agathe, par quoi il assure la troupe castillane de sa totale innocence. De cette exigence naît l’inimitié qui va opposer Alphonse, devenu empereur de tous les Espagnoles, au vassal et maître d’armes. Rodrigo est banni.

Avec quelques vassaux et compagnons, il forme une troupe, dont il monnaie les services auprès du roi musulman de Saragosse, alors harcelé par les troupes du roi d’Aragon et du comte de Barcelone.

L’intolérance religieuse, les ambitions territoriales et les exigences financières d’Alphonse rendaient la situation intenable aux princes espagnols musulmans qui tenaient le sud et l’est du pays. Ils font appel aux Almoravides, venus des confins sahariens du Maroc. Alphonse est vaincu en 1086 à Sagrajas.

Le Cid parvient à rétablir l’autorité de l’empereur dans la région de Valence et participe, à une campagne royale sous les murs de Grenade. Le roi, jaloux, le bannit à nouveau. Rodrigo prend Valence en 1094.

Les Almoravides tentent de la reprendre, ils sont vaincus. Rodrigo étend ses conquêtes, installe la religion chrétienne au cœur de la ville, y marie ses filles, l’une dans la maison royale de Navarre, l’autre dans la maison comtale de Catalogne.

Il meurt en 1099. Les Castillans sont abandonnés à eux-mêmes et succombent aux assauts des Africains en 1102. Quand ils se retirent, ils emportent le cadavre du Cid qui repose au sein de la cathédrale de Burgos.







Paiement sécurisé validé par la Caisse Epargne - Réalisation : Copyright ElfiKDO (c) 2006 - Siren 488 476 169 00013 RCS Tours - France
Ce site est déclaré auprès de la commision Nationale de l'Informatique et des Libertés (déclaration n°: 1187530)